MPCC demande à l’AMA d’inscrire le Tramadol sur la liste des produits interdits

MPCC a formellement demandé à l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) d’inscrire le Tramadol dans la liste des produits interdits en compétition dès 2014. L’AMA répond que le programme de surveillance concernant la substance poursuivra son cours l’année prochaine.

 

"Un nombre d’échantillons contenant du Tramadol significatif"

 

Suite à une assemblée générale des médecins responsables des équipes membres de MPCC, celui-ci a fait le vœu auprès de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), en juin, d’inscrire le Tramadol dans la liste des produits interdits en compétition dès 2014. L’AMA a répondu que le statut relatif à l’usage de cette substance serait examiné par ses experts lors d’une prochaine réunion, ce qui a été le cas les 22 et 23 août. L’AMA confirme que "le nombre d’échantillons contenant du Tramadol est significatif" et que "une grande majorité d’entre eux proviennent de cyclistes." Il a toutefois été décidé de prolonger le programme de surveillance concernant cette substance pour un an de plus, celui-ci ayant débuté en 2012 et se voulant préalable à toute inscription à la liste des interdictions.

 

La collaboration avec l’industrie pharmaceutique est primordiale

 

L’AMA précise cependant à MPCC que "le Tramadol reste sur la liste des priorités des actions" de son groupe d’experts. Le mésusage et l’usage abusif de médicaments nouvellement développés et disponibles commercialement rend fondamental le partage d’informations avec l’Industrie Pharmaceutique de Recherche et les autorités de lutte contre le dopage, dont l’AMA. En l’occurrence, le Tramadol présente des effets secondaires addictifs importants. MPCC a suggéré "que ces nouvelles molécules, susceptibles d’être détournées de leur usage, soient marquées par l’industrie pharmaceutique avant leur mise sur le marché."

 

Lire la lettre de MPCC - Lire la réponse de l'AMA (en anglais)