Conformément à leur engagement en faveur du Mouvement Pour un Cyclisme Crédible (MPCC), 11 équipes membres engagées pour le Critérium du Dauphiné ont soumis 33 coureurs à un contrôle de cortisolémie ce samedi 11 juin.

Pour la troisième année consécutive, MPCC recense les cas de dopage révélés sport par sport, pour mieux situer la place du cyclisme par rapport aux autres disciplines. Après cinq mois, le baseball continue de mener nettement le classement. 

Les équipes membres de MPCC ont soumis 120 coureurs à un contrôle de cortisolémie : 39 sur les 4 jours de Dunkerque (1 non-partant), 81 sur le Tour d’Italie (aucun non-partant).

Âgé de 37 ans, pro depuis 2000, Pierrick Fédrigo s’est confié dans un entretien au MPCC. Le quadruple vainqueur d’étapes du Tour de France explique les différents éléments constatés au fil de sa carrière qui alimentent aujourd’hui sa déception.

Le MPCC, profondément marqué et scandalisé par le reportage diffusé par Stade 2 intitulé « Moteurs, ça tourne », adresse un certain nombre de demandes aux acteurs du cyclisme.

Pour la troisième année consécutive, MPCC recense les cas de dopage révélés sport par sport, pour mieux situer la place du cyclisme par rapport aux autres disciplines. Après trois mois, le baseball mène le classement.

En l’espace de 5 jours, 73 coureurs ont subi un test de cortisolémie à l’initiative du MPCC : 33 coureurs sur Paris-Roubaix, 40 sur le Circuit de la Sarthe. Aucun de tous ces tests n’a révélé d’anomalie.

Marc Madiot, manager de l’équipe FDJ, récente lauréate de Milan-Sanremo avec Arnaud Démare, livre son sentiment sur ces équipes qui ont quitté le mouvement ou n’ont jamais souhaité le rejoindre.

L’engagement volontaire au sein du MPCC n’entre pas en contradiction avec le règlement de l’UCI. Mais, dans le cadre d’une harmonisation – et pour des questions de sémantique - le terme « introspection » se substitue désormais au terme « auto-suspension » dans les règles appliquées par les membres du Mouvement Pour un Cyclisme Crédible.