La formation colombienne Manzana-Postobon a demandé son adhésion au Mouvement Pour un Cyclisme Crédible. Elle est représentée par sa manager Luisa Fernanda Rios et a pour médecin responsable le Dr Lorena Adarve.

La crédibilité du cyclisme ne dépend pas seulement de la santé des coureurs et de la lutte antidopage. C’est ce qu’ont tenu à rappeler une dizaine de sponsors implantés dans différents pays et regroupés au sein du MPCC, lors d’une réunion qui s’est tenue au début du mois à Paris. Ils ont appelé les autres partenaires du cyclisme à les rejoindre au sein du mouvement afin de pouvoir exprimer leur vision de ce sport dans le futur puisque aucune autre instance ne leur permet de le faire, comme vient de le montrer le débat sur la réforme du cyclisme professionnel.

Président de Cofidis Compétition, Thierry Vittu est le représentant de la société nordiste auprès du MPCC. Pour « éradiquer les problèmes » dans le cyclisme, il en appelle à ce qu’il y ait toujours plus de membres au sein du mouvement.

La réponse ? 7 équipes World Tour, 17 Continental Pro, 14 Continental, 7 féminines, 8 équipes nationales, soit un total de plus de 50 équipes. Les coureurs que nous avons interrogé connaissent - presque - par coeur ces chiffres ! Mais ce qu'il est important d'ajouter, c'est que les membres du MPCC ne sont pas tous des équipes ! 

Nous avons posé cette question aux acteurs (athlètes, dirigeants) du MPCC. Mais c’est le Président du mouvement, Roger Legeay, qui met tout le monde d’accord en racontant cet acte fondateur. 

Le MPCC est allé à la rencontre de ses membres afin d'échanger sur les règles et caractéristiques du mouvement. Notamment avec les coureurs et coureuses qui le plus souvent ont très bien assimilé les principes du mouvement et les aborderont dans de prochaines vidéos tout au long de l'hiver.

Au lendemain de la tenue de son Assemblée Générale annuelle, et quelques heures après la présentation du Tour de France 2017 lors de laquelle Christian Prudhomme a soutenu fermement la philosophie du mouvement, le MPCC dresse le bilan de l’année écoulée.

C’est sans précédent : depuis le début de l’année, un joueur de Baseball tombe tous les trois jours en moyenne pour dopage. Un fait passé totalement inaperçu en cette année olympique, au cours de laquelle les soupçons entourant les sportifs russes ont fait les gros titres. L’objectif de cette infographie trimestrielle est précisément de mettre en perspective l’impact médiatique de certains scandales par rapport à la réalité des chiffres connus. 

Au MPCC, la question des AUT ne se pose pas quand il s’agit d’infiltration de corticoïdes. La mesure est automatique : le coureur se voit prescrire huit jours minimum d’arrêt de travail. C’est efficace et suivi à la lettre par les membres du mouvement.

Au sein d’une infographie, nous avons représenté le peloton du Tour d’Espagne 2016 en distinguant les équipes membres et non-membres du MPCC. Parmi les équipes membres, aucun coureur n’a été suspendu par le passé ! Chez les non-membres, ils sont 5 !