Membres du MPCC à titre individuel : des éclaircissements

380 coureurs, 78 anciens coureurs, 294 encadrants et 20 anciens encadrants sont membres du MPCC à titre individuel. Cette démarche est, pour rappel, volontaire et constitue un engagement fort. Notre mouvement tient à clarifier cela.

 

Tout coureur fait le choix ou non de rejoindre le MPCC à titre individuel. Notre mouvement l'encourage car il croit précieuse l'implication de toutes les parties prenantes du cyclisme pour sa crédibilité.

 

Tout coureur peut aussi faire le choix ou non de renoncer à son engagement. Notre mouvement le regrette mais n'a jamais obligé personne à remplir le formulaire d'adhésion au MPCC.

 

Tout coureur peut aussi, quand il est membre, s'investir dans le mouvement, contacter son bureau pour faire des propositions, donner des idées, poser des questions. Notre mouvement répond à toutes les sollicitations et invite même les coureurs membres à participer aux Assemblées Générales s'ils le souhaitent.

 

 

Réponse à Tom Dumoulin

 

En mars dernier, Tom Dumoulin a informé le MPCC de son souhait de ne plus faire partie des membres à titre individuel du mouvement. Il a immédiatement été retiré de la liste consultable sur le site internet et aucune communication quant à son choix n'a été envisagée. Deux mois et demi après, le coureur a commenté cette information dans les médias.

 

Le MPCC souhaite préciser que Tom Dumoulin n'a jamais contacté le MPCC de quelque façon que ce soit entre le jour de son adhésion et le jour de sa décision de ne plus être membre. Notre mouvement n'a cependant pas vocation à juger le degré d'investissement de ses membres dans la vie de l'association et n'estime pas productif de reprocher au coureur néerlandais, vainqueur du Tour d'Italie 2017, sa décision.

 

Le MPCC regrette en revanche les positions exprimées par Tom Dumoulin pour justifier publiquement son choix.

 

D'abord, sur le sujet Paris-Nice : le MPCC n'a pas pour rôle de commenter le bien-fondé de la décision d'un organisateur de maintenir ou non la tenue de son épreuve, ni d'influencer celle de ses équipes membres d'y prendre part ou non. Aucun membre du MPCC, qu'il soit représentant d'équipe ou coureur engagé à titre individuel, n'a exprimé aux membres du Bureau son souhait que le mouvement communique une position publique et officielle sur la tenue de Paris-Nice.

 

Ensuite, sur le sujet des cétones, le MPCC rappelle le contenu de son communiqué de presse du 27 février :

 

"Les médecins des équipes membres du MPCC sont également préoccupés par des sujets comme les cétones ou les hormones thyroïdiennes. Ils se sont à ce titre engagés à ne pas prescrire d'hormones thyroïdiennes. Il a été demandé formellement à l'AMA de mettre ce produit sur la liste des produits prohibés. Le MPCC conseille de ne pas utiliser les cétones à la suite des effets indésirables et l'incertitude sur les effets à long terme. Des médecins ont déjà clairement pris cette décision en attendant de plus amples informations. Un groupe de travail avec les médecins responsables des équipes MPCC va être créé afin de faire des propositions."