Le MPCC solidaire des mesures sanitaires les plus strictes.

Parce que la protection de tous en dépend, parce que la santé des coureurs a toujours été notre obsession, parce que nous sommes engagés depuis plus de 12 ans dans une démarche de crédibilité, le MPCC demande à tous, et à ses membres en premier lieu, d’appliquer dès aujourd’hui les règles sanitaires avec la même intransigeance dont dont Ils font preuve vis-à-vis des règles éthiques et sportives.

 

Les efforts des gouvernements se concentrent sur le ralentissement de la propagation du virus COVID-19, afin de créer un niveau d'immunité suffisant au sein de la population. L’objectif consiste à éviter un pic élevé de personnes gravement malades au même moment. Une telle situation aurait pour effet de surcharger les hôpitaux par lesquels un niveau suffisant de soins de santé ne pourrait plus être fourni à ceux qui en ont besoin. Au cours de cette période de propagation du virus, les gouvernements sont déjà (ou seront bientôt) dans l’obligation de restreindre massivement la liberté de circulation des personnes. Ce n’est que lors d’une phase ultérieure que la liberté de se déplacer pourra être assouplie à nouveau.

 

Dans de nombreux pays, on nous demande déjà de rester chez nous, pour limiter la propagation du virus Covid-19. Pour les résidents de ces zones touchées, la règle devrait selon le MPCC s'appliquer à tous, du simple pratiquant au champion cycliste, pour la durée indiquée et selon les règles imposées par les gouvernements respectifs.

 

A leur intention, le médecin de notre mouvement, Pierre Lebreton, hématologue, le dit de façon catégorique : "Si certains se demandent encore s'ils peuvent aller s'entraîner dehors, la réponse est non ! [...] Ne pas aller rouler, d'une part permet d'éviter de se contaminer et d'autre part d'éviter d'avoir le moindre accident qui pourrait surcharger les hôpitaux" (P. Lebreton interviewé par Direct Vélo ).

 

Au cours des prochaines semaines, nous sommes convaincus que nos 861 membres dont 380 athlètes professionnels, femmes et hommes issus de plus de 30 nations différentes, se porteront garants de cette conduite à tenir, quelles que soient les incidences sur leur activité professionnelle et sur les objectifs sportifs à moyen et long terme.

 

Avant toutes choses, les cyclistes sont des citoyens du monde. La solidarité est une valeur essentielle que le sport doit promouvoir, surtout dans ces circonstances.

 

Nous formons l’espoir que cette pandémie sera rapidement vaincue par nos comportements individuels et notre volonté collective.

 

Bon courage à tous dans cette épreuve.