Communiqué de presse du 16 septembre 2017

Le Mouvement Pour un Cyclisme Crédible (MPCC) a réuni son bureau pour la tenue d’un Conseil d’Administration ce vendredi 15 septembre 2017 à Roissy.

Le MPCC a sollicité les deux candidats à la Présidence de l’Union Cycliste Internationale (UCI), MM. Brian Cookson et David Lappartient, les invitant à formuler leurs réponses à un ensemble de questions qui correspondent aux préoccupations du Mouvement. Nous les remercions de leurs réponses et prenons acte de leur volonté de continuer à travailler avec le MPCC ainsi que de leur souhait de modifier la réglementation sur les corticoïdes et le tramadol, tant dans le cadre de la santé des athlètes que de la règlementation antidopage.

Le courrier de M. Brian Cookson :

Cher Roger,
Je vous remercie pour votre courrier du 17 juillet dernier qui a retenu toute mon attention.
Comme vous le savez, la crédibilité de notre sport reste mon principal engagement envers les acteurs du cyclisme, dont le MPCC fait partie et avec qui j’ai eu le plaisir de travailler à travers votre présence au sein du Conseil du Cyclisme Professionnel.
Pendant ces quatre dernières années, l’UCI a...
Voir la Réponse entière

Le courrier de M. David Lappartient :

Monsieur le Président, Cher Roger,
J'ai bien reçu votre courrier du 17 juillet dernier, courrier adressé aux deux candidats à la Présidence de l'Union Cycliste Internationale.
Tout d'abord, je souhaite féliciter votre association pour son engagement à faire respecter l'éthique dans le cyclisme. Votre action concourt depuis plusieurs années, en complément du travail important de l'Union Cycliste Internationale, à améliorer la situation du peloton. La manière dont vous avez su fédérer la majeure partie des équipes autour de cet objectif est à saluer.
Le Projet que je porte pour la présidence...
Voir la Réponse entière

Par ailleurs,

Sur le sujet important de la fraude technologique, le MPCC répète que tous les moyens doivent être systématiquement mis en oeuvre et toutes les technologies possibles exploitées pour juguler la suspicion, et tous ces efforts doivent être davantage portés à la connaissance du public pour une meilleure image de notre sport. A minima sur les plus grands évènements, le MPCC propose que soient contrôlés systématiquement les vélos de tous les coureurs soumis par ailleurs au contrôle antidopage (3 premiers coureurs et 2 coureurs tirés au sort, plus le leader pour les courses à étapes).

Le Conseil d’Administration a passé en revue les cas d’application du règlement interne en 2017 et se satisfait que les équipes membres aient tenus leurs engagements.

Le Conseil d’Administration a décidé d’ajouter à son règlement une précision pour les cas de racisme et d’homophobie dans le cadre des atteintes à l’éthique.

A quelques semaines de la présentation du parcours du prochain Tour d’Italie, le MPCC réitère son souhait de voir les organisateurs de grands tours n’attribuer leurs wild cards qu’à des membres du mouvement.