« On avance peu à peu vers un cyclisme féminin professionnel »

Le Dr Philippe Rolland, médecin responsable de l’équipe FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope, explique au MPCC pourquoi les règles suivies par les formations féminines membres doivent être ajustées par rapport à celles des structures masculines.

 

Le Mouvement Pour un Cyclisme Crédible compte parmi ses membres des équipes féminines : UnitedHealthcare, Tibco, Sunweb, Rally, Lotto-Soudal et FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope.

logoMembre

FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope

Adhésion :
04/02/2014
Représentant :
Nicolas Marche
Médecin :
Philippe Rolland
website

logoMembre

Lotto-Soudal Ladies

Adhésion :
13/11/2013
Représentant :
Dany Schoonbaert
Médecin :
Servaas Bingé
website

logoMembre

Rally Cycling Women

Adhésion :
07/02/2013
Représentant :
Jonathan Patrick McCarty
Médecin :
Kelby Bethards
website

logoMembre

Team Sunweb Women

Adhésion :
04/02/2014
Représentant :
Iwan Spekenbrink
Médecin :
Anko Boelens
website

logoMembre

Tibco - Silicon Valley Bank

Adhésion :
25/04/2014
Représentant :
Linda Jackson
Médecin :
-
website

logoMembre

United HealthCare Women Team

Adhésion :
04/02/2014
Représentant :
Mike Tamayo
Médecin :
Michael Roshon
website

 

Elles s’inscrivent dans une organisation des compétitions de haut-niveau, avec le lancement en 2016 du World Tour féminin et l’apparition croissante de versions féminines pour les plus grandes courses du calendrier masculin.

 

Cependant l’application des règles du MPCC pour les athlètes féminines ne peut se faire sans des ajustements de genre, notamment sur le sujet des contrôles de cortisolémie. Le Dr Philippe Rolland, médecin responsable de l’équipe FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope, explique dans un entretien vidéo les difficultés qu’il rencontre, par exemple dans la récolte des données physiologiques de ses coureuses.

 

 

Il revient aussi et surtout la question de la prise de la pilule pour ces athlètes dont le taux de cortisolémie se trouve impacté. Depuis l’adhésion d’équipes féminines au MPCC, le souhait de ses membres est de réaliser des prélèvements auprès de celles-ci, mais ce n’est possible que si l’on établit des normes standardisées.

 

En 2017, le MPCC entend profiter de l’avis d’experts sollicités sur le sujet pour franchir le pas sur les contrôles de cortisolémie. Le mouvement invite également le maximum d’équipes féminines, du World Tour ou de la division inférieure, à rejoindre ses six membres actuels pour réfléchir ensemble aux moyens d’améliorer la crédibilité d’un cyclisme qui tend vers une exposition toujours plus mixte de ses compétitions.