Jeux olympiques : les 70 fédérations nationales cyclistes au crible

A travers une infographie, nous avons représenté les 70 fédérations nationales ayant participé aux épreuves de cyclisme sur route aux Jeux olympiques de Rio. Nous avons distingué l'appartenance ou non à des fédérations et équipes MPCC et identifié les athlètes suspendus pour le dopage par le passé.

 

A l'occasion du Tour de France, le MPCC avait identifié les participants ayant été suspendus pour le dopage par le passé (voir l'infographie) : ils étaient 6 et tous membres d'équipes non-adhérentes au mouvement. L'idée était de renouveler cette comptabilité pour les Jeux olympiques de Rio afin de remarquer si des efforts sont faits aux échelons fédéraux pour ne pas sélectionner des athlètes au passé chargé.

 

Nous avons distingué les fédérations membres et non-membres de MPCC, l'appartenance des athlètes à des équipes membres et non-membres, et identifié ceux qui ont été suspendus pour dopage au cours de leur carrière. Epreuves sur route masculine et féminine confondues, ce sont 8 athlètes dans ce profil qui ont participé aux compétitions et l'un d'entre eux a même remporté une médaille.

 

A sa création en 2007, le MPCC avait établi que les fédérations nationales membres sur la base du volontariat s'engageaient à ne pas sélectionner d'athlètes suspendus par le passé pour les grands championnats. Déjà en 2012 et maintenant en 2016, le CIO et l'AMA ont souhaité l'absence des coureurs présentant cette caractéristique, sans que celle-ci ne puisse être totale. Cependant toutes les fédérations nationales adhérentes au MPCC ont soutenu cette philosophie.