MPCC : Quelle responsabilité pour les coureurs ?

Et les coureurs dans tout ça ? Les équipes ne sont pas seules à s’engager auprès de MPCC. Le manager de IAM Cycling Serge Beucherie s’exprime sur la responsabilité des athlètes et assure que les règlements MPCC ne sont pas trop contraignants pour eux.

 

C’est une particularité de cette équipe : créée en 2013, année de son adhésion à MPCC, l’équipe suisse IAM Cycling a dû immédiatement faire passer les bons messages auprès de son groupe, coureurs comme membre du staff. Serge Beucherie explique à MPCC quel est le discours qu’il a tenu pour sensibiliser ses collaborateurs aux dégâts et conséquences engendrés par le dopage. Le dirigeant français assure que le statut de membre du Mouvement Pour un Cyclisme Crédible n’est pas une contrainte pour les athlètes : "C’est leur philosophie".

 

Des règles strictes mais justes

 

Un coureur qui fait partie d’une équipe membre de MPCC accepte de facto de se soumettre à une réglementation plus stricte que pour une équipe non-membre. S’il est contrôlé positif, son employeur doit immédiatement le retirer de toute compétition dès la première communication officielle. S’il s’agit du deuxième contrôle positif de l’équipe en moins de douze mois, tous les coéquipiers du coureur fautif sont touchés car l’ensemble de la structure s’est engagée à s’auto-suspendre une semaine le cas échéant.

 

Les coureurs « MPCC » sont par ailleurs soumis à plusieurs tests de cortisolémie durant la saison. S’ils doivent faire l’objet d’une infiltration de corticoïdes par le médecin responsable de l’équipe, il est obligatoire que celui-ci lui prescrive huit jours minimum d’arrêt de travail et de compétition. La même prudence est requise si l’un des tests réalisés par MPCC, en collaboration avec la Fédération Française de Cyclisme (FFC) et la Ligue Nationale de Cyclisme (LNC), révèle un effondrement de la cortisolémie du coureur. Serge Beucherie l’affirme : "Ce ne sont pas ces huit, dix ou quinze jours d’arrêt qui vont faire que la saison de ce coureur est fichue par terre."